CONTEXTE

Ce qui s’est passé : toujours le calme plat !

Dans la continuité d’un été sans relief, la rentrée n’a pas apporté de perturbations suffisantes pour rompre les équilibres qui se sont progressivement mis en place sur les marchés à la suite du référendum britannique. Pourtant la durée de plus en plus longue de cette période d’accalmie devrait pousser les investisseurs à prendre leurs bénéfices provoquant une respiration des marchés au moindre catalyseur. La possibilité d’une remontée des taux par la Fed, revenue au centre du débat au début du mois de septembre, n’a pas joué ce rôle. Cette éventualité a en effet été écartée à court terme pour ne pas interférer avec la campagne électorale américaine qui bat son plein. Cette dernière n’a d’ailleurs pas affecté de façon significative les marchés malgré les propositions souvent chocs du candidat Trump. En revanche les inquiétudes suscitées par les mauvais chiffres en provenance de Chine se sont traduites pas un recul des marchés actions. Est-ce le début de la respiration attendue ?

Nos prévisions : des marchés aux risques asymétriques

Même si les forces positives (politiques monétaires expansionnistes) équilibrent les forces négatives (faiblesse des taux de croissance), les risques sont asymétriques et militent plutôt pour une sortie par le bas des marchés actions à moyen terme. Quels sont ces risques ? Ils sont d’abord politiques, en Europe comme aux Etats-Unis, avec des échéances nombreuses à venir qui empêchent de se projeter. Ils proviennent ensuite des publications de résultat des entreprises américaines qui pourraient décevoir les investisseurs (les arbres ne montent pas jusqu’au ciel). Enfin le risque de déraillement de l’économie chinoise, difficile à dater mais qui se rapproche, pèsera à n’en pas douter sur les marchés actions à chaque nouvelle décevante.

ALLOCATION TACTIQUE

ACTIONS : quel catalyseur pour une respiration ?

Après un rebond de +15% entre fin juin et début septembre, les marchés actions sont « bloqués » depuis un mois : +0.02 % pour le S&P 500 alors que l’Euro Stoxx est revenu à 324 points (niveau qu’il avait atteint le 12 septembre). Les investisseurs recherchent un point de sortie de court terme, pour prendre leurs profits avant de revenir. La possible non reconduction de la politique d’achat d’actifs par la BCE pourrait commencer à jouer ce rôle. Les inquiétudes en provenance de Chine pourraient également achever de concrétiser la respiration qui tarde à se concrétiser.

OBLIGATIONS : léger rebond des taux

Les taux des obligations souveraines ont légèrement rebondi au début du mois d’octobre en raison des craintes d’une fin de la politique accommodante en Europe et d’une hausse du taux directeur de la Fed aux Etats-Unis. Nous ne voyons pas pour autant de krach obligataire à court terme : en cas de remontée des taux, les banques centrales agiront en conséquence, ramenant les taux proches de leur niveau plancher. A court terme, toute hausse supplémentaire offrira donc des opportunités de rachats d’obligations.

alloc-oct-2016

MATIERES PREMIERES : retour vers l’équilibre

Alors que les marchés actions ont connu une certaine stabilité au cours du mois avec une volatilité toujours modérée, les cours des matières premières, pétrole en tête ont connu de fortes oscillations au gré des nouvelles sur les stocks et de l’accords entre les différents pays producteurs. Le prix du baril a fini par dépasser le point haut du mois de juin en passant au-dessus de la barre symbolique des 50 dollars. Si le prix peut continuer de progresser, nous pensons qu’il n’est pas loin de l’équilibre et qu’il pourra difficilement faire autre chose que d’osciller autour de 50 dollars. En effet, un prix supérieur à 60 dollars inciterait de nombreux producteurs (notamment américains) à revenir sur le marché ce qui ramènerait mécaniquement les prix vers le bas. Les métaux précieux ont quant à eux souffert de la hausse des taux souverains au cours du mois. Si cette respiration venait se prolonger quelques semaines, elle ne marque toutefois pas le début d’une tendance baissière prolongée.

alloc-oct-2016-tableau

alloc-oct-2016-perf

AVERTISSEMENT

Ce document est exclusivement réservé à la clientèle de RHETORES FINANCE. Il ne constitue en aucun cas un conseil d’achat ou de vente. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Il n’existe pas d’actif garanti.
TELECHARGER LA NOTE