LE RETOUR DES TENSIONS COMMERCIALES RAVIVENT LES CRAINTES DES INVESTISSEURS 

CONTEXTE

Ce qu’il s’est passé :

Le mois de juillet fut essentiellement marqué par la baisse des taux directeurs de la Réserve Fédérale américaine. Comme nous l’attendions, la FED a abaissé ses taux directeurs de 25 points de base, mais le discours de J. Powell ne fut pas d’ordre à rassurer les investisseurs… Celui-ci a en effet affirmé que cette baisse des taux ne serait pas le prélude d’une politique durablement accommodante tant que la dynamique de l’économie américaine resterait inchangée.

C’est sans doute ce discours, peu accommodant de prime abord, qui a poussé D. Trump à reprendre les hostilités vis-à-vis de la Chine afin de mettre la pression sur la FED comme il le fait depuis plusieurs mois maintenant. Le président américain a en effet de nouveau surpris son monde et a ravivé les craintes d’une guerre commerciale à couteaux tirés entre Pékin et Washington. Il a ainsi commencé en annonçant au début du mois que les Etats-Unis imposeraient à compter du 1er septembre des droits de douane additionnels de 10% sur les 300 milliards de dollars d’importations chinoises non encore taxées. Suite à cela, il a accusé Pékin de manipuler le yuan, tombé au plus bas depuis 11 ans face au dollar. Le gouvernement chinois a ensuite répliqué : le ministère chinois du Commerce a ainsi annoncé mardi que les entreprises chinoises avaient désormais cessé d’acheter des produits agricoles américains, et qu’il envisageait dorénavant de taxer les produits agricoles importés des États-Unis.

Une issue amiable entre les deux plus grandes puissances mondiales semble donc s’éloigner à court terme, même si Pékin a fait un premier geste en intervenant sur le cours pivot du yuan et que le déplacement des négociateurs chinois est toujours prévu début septembre à Washington.

Dans ces conditions, les marchés actions mondiaux ont rapidement reflué au début du mois d’août (entre -5% et -6% en seulement deux jours de cotation) quand les taux souverains ont atteint des niveaux records en Europe (respectivement -0,6% et -0,35% pour le 10 ans allemand et français) et des niveaux qui n’avaient plus été observés depuis 2016 aux Etats-Unis (1,68% pour le 10 ans américain).

Nos prévisions :

La volatilité devrait perdurer à court terme sur les marchés actions mondiaux. Cependant, la baisse brutale des marchés actions a permis de revenir sur des niveaux sur lesquels il nous semble opportun de repasser neutres (rappelons que notre allocation de juillet visant à légèrement sous-pondérer les actions s’est donc avérée pertinente).

Les taux souverains devraient se stabiliser voire légèrement remonter au vu du rallye de ces derniers jours/semaines qui les a amenés sur des niveaux records. Cette faiblesse des taux combinée à une forte volatilité devrait continuer à favoriser la hausse du cours de métaux précieux et plus spécifiquement de l’or.

Pour ce mois d’août, il nous semble donc préférable de surpondérer légèrement les actions vs. les obligations tout en conservant une allocation prudente en maintenant une surpondération de l’or et/ou du cash.

GRILLE D’ALLOCATION RECOMMANDEE :

PERFORMANCE DES DIFFERENTES CLASSES D’ACIFS DEPUIS 1 MOIS :

AVERTISSEMENT

Ce document est exclusivement réservé à la clientèle de RHETORES FINANCE. Il ne constitue en aucun cas un conseil d’achat ou de vente. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Il n’existe pas d’actif garanti.

Allocation mensuelle Août 2019