Focus Allemagne : la locomotive ralentit, attention au déraillement

L’Allemagne, véritable locomotive de la zone euro, n’est pas épargnée par le tassement actuel des indicateurs conjoncturels. Cette tendance a été amplifiée par les menaces de guerre commerciale, l’économie allemande étant fortement dépendante du commerce international, dans un contexte d’appréciation substantielle de la monnaie unique depuis un an (+15%).

Le secteur manufacturier a bien évidemment été le plus exposé à cet environnement plus difficile, l’indice des directeurs d’achats du secteur manufacturier étant passé instantanément de 60,6 à 58,1 fin avril 2018 (cf. graphique du haut). L’indice des attentes économiques (indice Zew) a atteint quant à lui son plus bas niveau depuis 2013, passant de 5,1 en mars à -8,2 en avril, traduisant les inquiétudes des investisseurs en ce qui concernent les débouchés extérieurs du pays. L’économie réelle n’est pas en reste : la production industrielle ne progresse plus depuis 3 mois (cf. graphique du bas).

Ces indicateurs font écho à un essoufflement général de la dynamique de la zone euro mais illustrent également une sensibilité exacerbée de la première économie européenne aux exportations (qui pèsent 48,7% du PIB du pays, soit 15% de plus qu’en France). De ce fait, il ne serait pas étonnant de voir la croissance du pays plus lourdement impactée par les atermoiements actuels sur le plan du commerce mondial.

Nous ne sommes toutefois pas inquiets outre-mesure pour la première économie européenne à court terme, car d’une part nous considérons les récentes tensions commerciales comme passagères et résultant surtout d’une posture politique des américains… et d’autre part la dégradation des indicateurs conjoncturels indiquent plus un ralentissement après une vive accélération en 2017 qu’un réel décrochage.

Dans ces conditions, et même s’il ne faudra pas sous-estimer la vulnérabilité du modèle allemand dans les années à venir, l’Allemagne devrait pouvoir continuer à jouer le rôle de locomotive de la zone euro en 2018.

Retrouvez gratuitement l’intégralité de nos perspectives économiques et financières ainsi que nos conseils en terme d’allocation d’actif en téléchargeant la publication